Course en compétition: gérer la pression

 

image (33)
J-3 avant le Marathon de Paris… (Haaaaaaaaaaaa !!)
Ça m’inspire un article sur la gestion de la pression! Haha. Article qui est valable pour n’importe quelle course ceci dit 😉
 
Je ne ne sais pas toi, mais moi, quand je me lance dans un projet, j’y vais à fond. Je suis entière. 100% ou pas du tout.
Et l’histoire du marathon pour moi c’est ça. Depuis trois mois, je pense marathon, cours marathon, mange marathon, parle marathon… Le résultat, c’est que je me colle la pression toute seule comme une grande. Les jours passent. La pression augmente…

 

 
J’écris ce petit billet pour mettre en place un stratagème de gestion du stress en temps de crise. Et voilà le programme:

 
Transformer le négatif en positif:
 
Le stress est tout simplement une réaction de survie due à une hormone appelée le cortisol. Alors autant c’était bien pratique à l’époque de la préhistoire pour courir très vite devant un prédateur autant là, tout de suite, il n’y a pas de tyrannosaure qui me poursuit.. Alors, tu en fais quoi du cortisol? De l’énergie positive! Oui, oui! Ris, chante à tue tête avec Britney ou fais des colliers de perles… Bref, laisse libre cours à ta créativité mais surtout pense POSITIF pour te filer la niaque !
 

S’organiser!
 
C’est essentiel pour diminuer le stress au maximum. Tout est planifié: je vais chercher mon dossard tel jour à telle heure. Mes repas sont prévus à l’avance. Ma tenue pour le jour J est propre et rangée. Hors de question de chercher LA paire de chaussettes fétiche à la dernière minute. La veille de la course je vais préparer mes affaires: des épingles du dossard aux pâtes de fruits en passant par la casquette, la carte de métro, etc.. tout sera prêt!
Plus tu es organisé, plus tu es zen!

 
Méditer!
 
Et oui je médite, encore et toujours. Allongée, je ferme les yeux. Je me concentre sur ma respiration. Je suis « là, maintenant ».
J’arrête de penser, je fais le vide dans mon esprit et je me concentre sur mon corps. Petit à petit, les muscles se relâchent, la pression disparait. Je suis ramenée instantanément dans le présent et je me dis « Maintenant, tout de suite, je n’ai aucune raison de stresser ». 
La respiration est essentielle pour gérer la pression :  inspire profondément et lentement par le nez, l’air doit remplir le centre et le haut de la poitrine. Sors le ventre pendant l’inspiration puis expire par la bouche, relâche les muscles des bras et des épaules.
Ca va mieux là, non?!

 
Se visualiser winner
 
La visualisation est une méthode très efficace pour arriver à atteindre ses objectifs: Assis au calme, imagine mentalement ta course: le départ, les km qui défilent, l’arrivée. Visualise toi en train de réussir, avec un maximum de précision. Tu es Rocky. Zi eye of ze tiger. Toussa toussa. Pourquoi? Parce que visualiser c’est émettre une intention. Et le pouvoir de l’intention est énorme, il conditionne l’esprit et donc le corps.

 
Se rappeler pourquoi tu vas courir
 
Ce matin, je me suis levée avec la boule au ventre, en me disant « mon dieux, c’est dans trois jours, qu’est ce qui m’a pris? 42,195. N’importe quoi… Mais quelle idée… » Blablabla…. Bref, ce qui m’a instantanément soulagée c’est de m’énumérer les raisons qui m’ont poussée à m’inscrire. Chacun a les siennes: repousser ses limites, se tester, être satisfait de soi… Il faut juste bien les avoir en tête. Moi, je me suis fais une liste. Elle est looooongue. Je vais l’apprendre par coeur et me la réciter dimanche, à partir du kilomètre 30. Ca peut servir.

 
Bon et enfin, comme dirait Mika….
 
 

6 commentaires sur « Course en compétition: gérer la pression »

  1. Hello !

    J’ai beaucoup apprécié ton article, et particulièrement tes gif qui m’ont bien parlé ahahaha !
    Bravo pour ton engagement des 42 km ! Je me reconnaît particulièrement dans ton sens de l’organisation, rien ne vaut une bonne organisation pour être détendue et avoir l’esprit plus libre 🙂
    Bon par contre niveau running je n’en suis pas encore là, je vais courir le 19 Juin à Versailles les 15 Km, ce qui sera mon plus gros score… !!! As-tu des conseils particuliers à me partager pour bien me préparer ? Par exemple, me conseilles-tu de faire du fractionné ou pas ? Je lis tellement d’avis contradictoires…
    Merci et à bientôt ! 🙂

    1. Coucou! Désolée pour la reponse tardive! Du fractionné pour 15 km ce n’est pas obligatoire du tout. MAIS (haha) je te conseillerai quand même d’en faire un peu. Tu vas voir que ca va beaucoup t’aider: tes sorties longues te sembleront mille fois plus faciles!! Bonne course, tu me raconteras 😉

  2. Hola lalala comme je me retrouve trop dans ce poste.
    Le stresse, être H24-7j/7jrs dans le marathon, lorsque je m’entraîne je m’imaginé sur le parcours du marathon, franchir la ligne d’arrivée c’est juste ENORME!!!
    Même encore maintenant lorsque j’y repense je suis sur un petit nuage.

    Vivement le prochain

  3. Bonjour,
    Félicitations pour le marathon, c’est une super expérience!!
    J’ai vu que tu avais une montre tomtom, en es-tu contente ? J’ai actuellement une Garmin (basique) mais je souhaiterai passer chez tomtom (le design étant beaucoup plus sympa😌) Tu as une cardio ? Tomtom runner 2 ?
    Je te remercie!

    1. Coucou Charlène, oui j’ai une cardio tomtom runner 2, elle est top! Je trouve juste que le GPS est parfois trop long à se déclencher (je ne suis pas patiente ^^) mais sinon j’en suis très contente!

Laissez moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s