J’ai testé: la run light de Kalenji

decathlon-run-light-photo-f-poirier-30

La semaine dernière, j’ai été invitée par Décathlon pour tester la Run light de Kalenji, une lampe torse pour courir de nuit.

decathlon-run-light-photo-f-poirier-46

decathlon-run-light-photo-f-poirier-40

decathlon-run-light-photo-f-poirier-33

Elle se fixe à l’aide d’un harnais et permet d’éclairer les vingt premiers mètres devant soi. Avant la première utilisation, il faut recharger la batterie avec un câble USB fourni. Kalenji annonce 5h de chargement.

Passons au test de la lampe pendant la course. Je précise que je n’ai jamais couru équipée d’une lampe auparavant. Runneuse parisienne, les rues sont suffisamment éclairées de nuit…

La lampe s’installe facilement. Les bretelles sont réglables pour s’adapter à toutes les morphologies.  Le harnais est confortable, le poids étant bien réparti: lampe à l’avant et batterie dans le dos. Il reste bien en place quel que soit la vitesse de course, il faut juste veiller à ce que la batterie reste bien au milieu du dos.

Des voyants rouges lumineux sont positionnés sur la batterie pour assurer la sécurité du coureur.

La lampe éclaire dès les premiers centimètres devant soi et porte loin. Il y a trois puissances d’éclairages disponibles pour des autonomies respectivement de 2h, 3h et 5h.

La lampe Run Light de Kalenji est un bon produit. Je l’ai trouvé confortable, simple d’utilisation et efficace pour un petit prix (39,99€). Elle fait le job: faciliter la pratique du running de nuit.

La Run Light m’accompagnera sur la Saintélyon, un trail de 22km de nuit, le 4 décembre prochain !

capture-decran-2016-10-05-a-18-21-44

Caractéristiques:

PORTÉE : Faisceaux lumineux éclaire parfaitement le chemin devant le runner (0 à 20m)

PUISSANCE : 3 modes d’éclairage: 250 lumens 180 lm 90 lm. Mode économique automatique: 70 lm

AUTONOMIE : 2 h > 250 lm / 5h > 90 lm Possibilité de brancher une batterie supplémentaire.

VISIBILITÉ : 3 LED clignotante à l’arrière sur la Batterie.

5 commentaires sur « J’ai testé: la run light de Kalenji »

  1. Effectivement, elle a l’air plutôt pas mal mais pour nos petits run parisiens, pas sûre qu’elle soit vraiment utile. Bon courage pour la Saintélyon !

  2. Merci pour ce test ! Runneuse depuis un peu plus d’1 an, je me suis lancée pour les 12 km de la Saintélyon… Et le choix de la lampe commence à se poser. Un test qui tombe très bien donc !

  3. Bonsoir!!
    Je vois que tu vas faire la SaintéLyon! Je me lance aussi dans cette aventure en équipe de 4. Je serai la dernière relayeuse donc 22km pour moi aussi! Quelle préparation suis-tu? Ça m’intéresserai d’avoir ton programme.
    Concernant la lampe, on m’a conseillée de prendre une frontale assez puissante (type Petzl) car on traverse des zones de forêt et campagne totalement obscures!! Penses-tu que la lampe Kalenji peut suffire? C’est un peu l’inconnu toute cette préparation, mais quel challenge!!
    Bonne préparation à toi 😉

Laissez moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s