Compte-rendu: Course Eiffage du Viaduc de Millau avec Tomtom

MILLAU5

Le week-end dernier, j’ai retrouvé la team Tomtom pour participer à la Course Eiffage du Viaduc de Millau ! Un joli week-end sportif dans une région magnifique.

Il s’agissait de ma deuxième course officielle au sein de l’équipe Tomtom avec laquelle j’avais déjà couru le marathon de Paris en avril dernier.

J’ai très peu préparé cette course. Mes sorties running depuis le marathon ont été laborieuses. Je pars avec quelques appréhensions en me demandant si je vais vraiment réussir à boucler ces 24 km…

J-1

Je retrouve la team à Orly à 8h. Donc debout à 6h. Ça pique un peu. Nous arrivons en fin de matinée sur Montpellier et rejoignons Millau en car. Il fait un temps superbe et la région est magnifique.

Nous déjeunons tous ensemble dans le centre ville puis nous allons retirer les dossards à la salle des fêtes. Gros big-up pour l’originalité des stands: fromages, vins, charcuterie! So healthy !

JOUR J

Après une courte nuit de sommeil, nous nous retrouvons pour prendre le départ de la course.

Niveau équipement, je porte un leggings long, un Tshirt et des chaussettes de compression FALKE. Coup de coeur pour cette marque. Le t-shirt est confortable, pas de frottement et apporte une grande respirabilité. Les chaussettes se font oublier et améliorent le retour veineux. Je garde mes Mizuno Wave Ultima du Marathon de Paris aux pieds. Je porte évidemment ma montre Tomtom 😉 J’ai mon camelbak avec de l’eau et quelques pâtes de fruits bio.

Nous arrivons au départ de la course. L’équipe Tomtom est invitée à rejoindre  le SAS élite… Oui Élite, genre avec les Kenyans et tout… Je flippe un peu, je me dis qu’avec ma vitesse de tortue je vais me faire bousculer par les coureurs derrière moi!! On fait quelques photos avec la Team puis je me mets sur le côté pour m’échauffer un peu.

image[4]

Une partie de la team juste avec le départ !

image[2]

Coucou les Lapins Runners 

image[1]

Frédéric Picchiarini, directeur de l’Agence Epic

image

Avec Mathieu Delarive (la re-sta) juste avant le départ.

9h, le top départ est donné ! C’est partiiiiiii !! Je lance ma montre Tomtom.

MILLAU3

KM 1 à 5. Je garde bien ma droite pour ne pas gêner! Et comme prévu, je me fais dépasser par des centaines et des centaines de coureurs qui vont viiiiite ! Du coup, je pars trop vite: 5’10 au km. Je ne savais même pas que je pouvais courir à cette vitesse! J’avais prévu de courir à 6’30 (7’ max)

Je tiens un kilomètre puis je ralentis. J’ai déjà un point de coté. Ça promet! Je mets ma musique et me concentre sur MON rythme .

KM 6 à 10: Le début des emmer… des problèmes, pardon. Ça grimpe. Mais vraiment beaucoup. Je le savais, il faut rejoindre le viaduc tout là-haut. Je tiens 500 mètres en courant. C’est trop raide. Je ne suis pas du tout préparé. Je m’essouffle et je marche. Même en marchant, je lutte. La petite Parisienne que je suis n’est pas habituée au trail en cote. Alors je me dis que je vais continuer en marche rapide jusqu’au début du viaduc.

Au km 7 je mange la moitié d’une pâte de fruits et je bois un peu…

Je trottine, je marche en alternance. J’observe les paysages. La vue est magnifique. Ça change du bitume… Je me dis que je vais venir vivre ici, vendre de la fouace et de l’aligot sur le marché de Millau, et ce sera génial.

KM 11 à 15. Au kilomètre 10, c’est déjà un peu plus plat… Faux plat montant en réalité… Je me dis que ça va aller mieux et je cours. Je m’engage sur le Viaduc, vent de face, ça grimpe d’une façon très traite. Je ne m’en rends pas compte tout de suite. J’ai l’impression de faire du sur place! Quelle galère ! La traversée de ce pont me semble durer une éternité. Pourtant il ne fait « que » 2,5 km. Je suis vraiment en lutte. Quatre coureurs avec des Tshirt Tomtom me rejoignent. L’un d’eux me prend par la main et me force à avancer. Il me dit « Je ne te lâche pas jusqu’au bout du pont, allez courage, c’est bientôt fini! Tiens-toi droite, souffle bien! » Il m’entraine comme jusqu’à la fin du viaduc. Merci monsieur, ça m’a bien aidé!

Le douzième kilomètre arrive enfin ! C’est l’heure de faire demi-tour. J’ai maintenant le vent dans le dos, qui me pousse et la route descend légèrement. J’ai l’impression de voler!

Je reprends un bon rythme. Par contre, ma tendinite du fascia lata se réveille…

MILLAU1

MILLAU4

MILLAU2

KM 16 à 20: Je passe au ravitaillement et je prends une barre d’amande aux chocolats (de la marque Mac’Amande de mémoire). Elle est super bonne et je la digère bien. Je bois beaucoup d’eau et je repars. Le parcours est magnifique. On passe à travers des champs de coquelicots et la vue est à couper le souffle. Il y a beaucoup de supporters sur la route. L’ambiance est top. Quand je ralentis, il y a toujours un coureur qui me donne une petite tape dans le dos pour me motiver ou me dit un mot sympa. Ça rebooste!

image (37)

KM 21 à 24: Je suis contente d’approcher de l’arrivée, car mon genou me fait vraiment souffrir. Certaines pentes sont très raides sur les derniers kilomètres.

On arrive dans le centre de Millau. Il commence à pleuvoir. Ça rafraîchit!

Il me reste un kilomètre à parcourir et j’en suis à 2h43. Je me rends compte que je vais être sous la barre symbolique des 3h que je m’étais mise dans la tête. Je garde un bon rythme jusqu’au bout et voilà l’arrivée! 2h49. Je suis contente de moi.

La sortie de course est bien organisée et fluide. Je passe prendre une bouteille d’eau et ma médaille puis je rejoins la team.

image[3]

Je suis vraiment heureuse d’avoir participé à cette course. J’ai trouvé les participants très solidaires, l’ambiance super. Encore une fois, les paysages sont incroyables. Ça n’a pas été facile pour moi, mais je le referai avec plaisir (et avec un plus gros travail de préparation en côtes !)

Je remercie l’agence Epic et Tomtom de m’avoir permis de participer à cette belle aventure 🙂

Et vous, vous avez couru ce week-end? Avez-vous déjà participé à la course Eiffage du Viaduc de Millau?

(Crédit photo de mon récit de course: Course Eiffage du Viaduc de Millau)

24 commentaires sur « Compte-rendu: Course Eiffage du Viaduc de Millau avec Tomtom »

  1. Alors, le fromage, le vin et la saucisse sont des spécialités locales… Pas étonnant que les stands en soient pourvus 😉 Mais j’avoue que je suis avant (ou même après) la course, ça ne me faisait pas du tout envie ! ET n’oublie pas le rocamadour pour aller avec la fouace et l’aligot 😉

    Déçue de ne pas avoir réussi à te croiser, mais en même temps avec le monde qu’il y avait, c’était un peu utopique ! Et je te rassure, la montée puis la traversée du viaduc avec le vent de face ont fait beaucoup de mal, à moi en premier ! Galère à gérer !

    Bravo pour être passée sous les 3h !!

    A dimanche pour les 10km de l’Equipe !

  2. Encore une fois super récit! Bravo pour ta course! J’aimerais bien arriver à ton niveau, j’ai encore du boulot mais je m’accroche! 💪
    Les côtes sont aussi mon point faible, la dernière fois j’ai fait du fractionné en côte… Et outch ça pique! 😆😆
    Bon courage pour la suite de tes entraînements! Tu as d’autres courses de prévues?

  3. Un grand bravo Pauline ! Déjà les cotes c’est pas la joie… alors avec un vent de face. Tu as été super courageuse, d’autant plus avec un TFL qui souffre (je compatis, j’ai régulièrement le même souci). Mais tu l’as fait et sous les 3h, championne 🙂 Recupère bien pour les 10km l’Equipe.. et même s’il n’y a pas de RP, cours les pour le plaisir ♥ Bisous

      1. Non je ne me suis pas inscrite au 10km l’Equipe… à la place je passe le weekend à La Rochelle en Amoureux 😉 mais peut être l’an prochain ! Tu m’as aussi donné bien envie pour Millau.. mais il va me falloir un peu d’entrainement !

  4. Bravo pour ta course ! Je devais y participer mais suite à une blessure mon kiné m’a mis un gros stop ! Interdiction de faire 24km avec un tel dénivelé 😦
    J’ai suivi un peu la course en live sur le site et on t’a bien vu sur l’arrivée 🙂

  5. Le fameux Viaduc de Millau ! Il est hyper impressionnant et a du te sembler interminable, non ?
    En tout cas je te dis un grand bravo car cette course n’a pas l’air évidente du tout. J’aime toujours autant lire tes CR, ça motive à continuer à courir et allonger petit à petit les km pour un jour faire ce type de course 🙂

  6. ah cette fameuse montée et cette interminable aller sur le pont. Je m’étais dit que je ne marcherai pas et à la fin de la montée j’ai craqué…et ensuite, comme toi (d’ailleurs je t’ai croisé sur le viaduc) j’ai trouvé cet aller terrible. Au début je regardais les gens en face, histoire de voir si je voyais mon homme et pour ne pas penser au fait que je faisais du surplace ! Mais ça valait le coup, hein, parce qu’une fois qu’on tourne, c’est le bonheur!!!

  7. C’est très sympa de lire le récit de ta course. Je m’étais mise au running il y a quelques années mais hélas cela n’a pas duré longtemps. Te lire me donne envie de reprendre! 🙂

Laissez moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s