Optimiser la préparation et la récupération.

Depuis six semaines, je suis un entrainement spécifique à la préparation du marathon de Paris. Les séances de running sont intenses et nécessitent une bonne préparation et une attention particulière portée à la récupération. Cela permet d’obtenir de meilleurs résultats lors des activités physiques qui suivent la récupération et bien évidemment de diminuer les douleurs (courbatures, contractures musculaires, crampes ect).

Voici 5 conseils pour une bonne préparation à l’effort & une récupération optimisée :

  • Boire beaucoup d’eau ! La perte d’eau engendrée par l’activité sportive entraine une forte déshydratation qui provoque une baisse des capacités : une baisse de 1% de votre poids en eau représente une baisse de 10 % des capacités physiques ! Ça donne à réfléchir ! Pour y remédier : buvez, buvez, buvez ! Avant une sortie longue, je bois régulièrement par petites gorgées, tout au long de la journée, puis pendant et après l’effort. Faites de même, vous diminuerez ainsi le risque de courbatures et de tendinites.

recuperation1

  • Se masser avant l’effort. Par temps froid, pour préparer les muscles à l’effort, je me masse avec de l’huile chauffante juste avant de commencer à courir. J’utilise actuellement l’huile sèche chauffante de Phytomédica, naturelle et bio. Elle prépare les muscles avant une compétition ou un effort physique avec un effet chauffant immédiat et de longue durée. Attention ! Il y a du piment dedans, une petite goutte suffit ! Les muscles sont préparés à l’effort : aucune raideur, la microcirculation est activée !

reuperation3

  • Optimiser la récupération avec l’homéopathie. L’homéopathie se révèle une alliée précieuse dans l’accompagnement du sportif ! Après l’effort, je prends des pastilles de Sporténine. Ce sont des comprimés à croquer qui aident à lutter contre la fatigue musculaire, les crampes et les courbatures. C’est très efficace : j’en prends une avant l’effort et une autre au retour. Lorsque la séance a été un peu violente (sortie longue ou fractionné par exemple) je prends aussi une dosette d’Arnica 7ch pour soulager des chocs à répétitions, des douleurs musculaires…

recuperation2

  • Se masser après l’effort : Encore de l’Arnica, en huile cette fois ! Rien de tel qu’un bon massage à l’Arnica. Phytomédica propose une huile naturelle et bio à base de Tournesol, Pépin de raisin, Jojoba et Arnica Montana. Un vrai coup de cœur pour moi, je l’utilise quotidiennement, après avoir courru ou en revenant de la salle de sport. La récupération est boostée, les courbatures vraiment limitées !

 

  • Mangez sainement : avant et après le sport, on mise sur les féculents riches en protéines végétales : lentilles, pois, riz brun, ou sur les protéines animales (volaille ou poisson) accompagnés de légumes. Les protéines jouent un rôle crucial dans le cadre de la reconstitution musculaire après l’effort puisque qu’elles fournissent les acides aminées nécessaires à la reconstitution du muscle. Pour une bonne récupération, le mieux est de manger dans les deux heures après le sport: c’est à ce moment là que le corps reconstitue son stock d’énergie et que la synthèse protéique augmente le plus. Ainsi vous renouvelez votre stock d’énergie et vous permettez à vos muscles de mieux récupérer.

image-44

Et vous ? Quelles sont vos astuces pour une bonne préparation/ récupération ?

2 commentaires sur « Optimiser la préparation et la récupération. »

Laissez moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s