Je suis colopathe / Régime sans Fodmaps

Que celui qui a un intestin sympathique et coopératif, mesure sa chance !! Depuis un an, je souffre de colopathie fonctionnelle, également appelé syndrome de l’intestin irritable (SII). J’ai été diagnostiquée en décembre après plusieurs mois d’examens. J’en parle de plus en plus autour de moi et je me rends compte que les personnes souffrant de cette pathologie ne sont pas si rares. On estime que 5% de la population française est concernée. 

Cela m’ a donné envie de prendre la parole à ce sujet !

Oui, aujourd’hui nous allons parler INTESTINS !

#Glamour #MeufSexy #BlogeuseIntestinale

Quels sont les symptômes de la colopathie fonctionnelle ?

Alors mon gars, ça ne va pas être la minute la plus glamour de l’histoire de ce blog. « Parlons peu, parlons bien » comme disait mon père. Les symptômes du SII sont les suivants : ballonnements douloureux, tohu bohu intestinal, spasmes excessivement violents, crampes digestives, troubles du transit, brûlures d’estomac et concerto pour colon en ré mineur. Notez que j’ai réussi à placer le terme « Tohu bohu » ni vu ni connu. 

Pour ma part les douleurs ont commencé l’hiver dernier. Je me demandais bien ce qui se passait. J’avais un ventre de femme enceinte de 5 mois. C’était flippant. Les crises étaient très douloureuses. Il m’arrivait de passer deux heures allongées, pliée en deux. Pendant toutes l’année, j’ai alterné les périodes de crises et les périodes calmes. J’ai vu plusieurs médecins et  un gastro-entérologue. Tous me prescrivaient des anti spasmodiques qui ne réglaient pas le problème. 

J’ai passé de nombreux examens. La maladie de Crohn et la maladie Coeliaque ont été écartées. Une bonne chose. Ouf, ouf.

C’est en décembre dernier, qu’une femme médecin et auriculothérapeute m’a parlé du régime sans Fodmaps. Elle a changé ma vie !

Quels sont les causes ou éléments déclencheurs ?

Les causes de la colopathie fonctionnelle sont encore méconnues. Longtemps, on a attribué ce dysfonctionnement au stress. En effet, le petit père a son rôle à jouer dans cette histoire. Mais être méga zen et méditer 10 fois par jour n’apportera pas de solution miracle à vos maux.

De plus en plus d’études montrent que cette pathologie auto-immune se manifeste lors de l’ingestion d’aliments auxquels on est intolérant : ceux qui contiennent des FODMAPS. C’est encore assez mal connu en France.

Les Fodmaps sont des glucides particuliers ( Fermentable Oligo-, Di-, Mono-saccharides And Polyols) très mal supportés par les malheureux colopathes.

Comment s’en sortir ?

Maintenant que le méchant de l’histoire est identifié, il est plus facile de gagner la bataille ! Amis colopathes, je vous le dis : nous pouvons voir la lumière au bout du tunnel ! Voici ce qu’il faut faire pour s’en sortir :

Tout d’abord je vous recommande chaudement de lire le livre du docteur Pierre Nys « Plus jamais mal au ventre avec le régime Fodmaps ».

Il répondra à toutes vos questions comme il l’a fait pour moi. Dans cet ouvrage, vous trouverez la liste complète des aliments à limiter et ceux à consommer sans problème. Ensuite il faut faire des tests. Certains colopathes supporterons un aliment et d’autres pas. C’est très personnel.  En mettant ce livre en pratique, j’ai dit adieux aux douleurs chroniques en moins d’une semaine !

Mon ventre, une semaine après le début du régime sans Fodmaps

Evitez les aliments riches en fodmaps. La liste complète est dans le livre, mais voici quelques aliments que je consommais régulièrement et que j’ai supprimé de mon régime alimentaire : brocoli, lentilles, pois en tout genre, pomme, poire, viandes grasses, épices, oignons, produits lactés, pain complet et céréales complètes.

Composez vos assiettes de : viandes blanches, poisson ou tofu nature, patate douce, pomme de terre, riz blanc, carottes, haricots verts, tomates cuites. Pour les fruits, mieux vaut préférer les fruits rouges, les bananes et les clémentines !

Mangez des légumes cuits et éviter les crudités !

Mâchez ! (Mais vraiment loooongtemps !) La digestion commence dans la bouche. Mastiquez votre repas. La salive permet la dégradation des aliments et donc une meilleure digestion et absorption des nutriments.

Faire une cure de probiotiques m’a énormément aidé. Le microbiote intestinal comporte 100 00 milliards de bactéries vivant dans l’intestin. Elles participent à l’absorption des nutriments, des vitamines et des acides gras. Lorsque votre microbiote est déséquilibré, cela entraîne notamment des maladies intestinales de type inflammation chronique . La cure de probiotiques permet de réguler tout ce petit monde de bactéries. C’est très efficace, croyez-moi !

Buvez beaucoup d’eau, mais jamais pendant le repas. Sans une bonne hydratation, l’efficacité du système digestif est ralenti. Cependant, buvez entre les repas et jamais pendant que vous mangez ! L’eau dilue les sucs digestifs ce qui n’arrangera pas votre affaire !

En période de crise, je diminue, (ou supprime) le gluten. Je ne suis pas allergique donc je le fais uniquement quand ça va mal ! Le reste du temps, je ne me prive pas.

Et pour finir voici une technique de grand mère – si malgré tous mes conseils vous souffrez d’une crise de colopathie (quelle idée d’avoir mangé un buddha bowl lentilles brocolis aussi ! ) Mettez une bouillotte bien chaude sur votre ventre ! La chaleur est connue pour son action apaisante. Elle permet également le relâchement musculaire. Essayez, c’est super efficace ! Je le fais systématiquement dès que je sens le moindre inconfort pointer le bout de son nez.

Je partage avec vous cette infographie en anglais qui montre de manière simple les aliments « amis » et « pas amis » !

Cet article touche à sa fin. J’espère qu’il pourra soulager quelques colopathes et peut-être apporter des réponses à ceux qui se posent des questions concernant leur petit ventre capricieux ! Y a t-il des colopathes dans la salle ?!

33 commentaires sur « Je suis colopathe / Régime sans Fodmaps »

  1. J’en suis ! Depuis mes 19 ans donc depuis 12 ans maintenant … comme toi c’est un gastro entérologue qui a posé le diagnostic et il m’a orienté vers ce régime. Un miracle ! Les boissons chaudes (infusions) m’aident aussi beaucoup en cas de crise, ainsi que la marche et la respiration abdominale. Merci pour cette belle synthèse !

  2. Oui on le voie de plus en plus et comme tu le dis, la première chose que les gens font c’est d’aller voir leur médecin qui leur prescrit des anti spasmodiques ou autre, choses qui ne règle pas le problème. En naturopathie on aide beaucoup de personne et avec succès. Le premier ps de la victoire c’est d’avoir mis un nom sur ses douleurs. Et si tu met une bouillotte (puisque tu en parle) sur ton foie tu l’aide à mieux faire son travail !

      1. Il y a dix techniques en naturopathie, ce qui se réfère aux aliments n’est que la première ! Les compléments ne sont la plupart du temps que naturelles. C’est bien d’être curieux, c’est comme cela qu’on s’éveille.

  3. J’en souffre depuis mes 20 ans, bref depuis 25 ans. Sauf que par le passé, c’était très épisodique jusqu’à il y a 3 ans ou c’est devenu quasi journalier, avec des malaises vagaux. On ne m’a parlé que de stress, personne ne voulait chercher à savoir pourquoi je n’aillais pas bien! « vous êtes dépressive »……. il a fallut qu’en avril dernier je découvre ce régime alimentaire et que je suive la phase d’élimination pour voir que c’était bien le SII comme je le soupçonnais.
    Depuis je revis même s’il y a tj des phases off.

    1. J’en souffre depuis plus de 3 ans et le régime Fodmap, la bouillotte et les tisanes aident effectivement beaucoup. Il faut également avoir une bonne hygiène alimentaire et dire au revoir à un certains nombre d’aliments. Pour ma part, le stress joue beaucoup sur mes intestins et dans ces moments la rien ne passe correctement et le sport est juste impossible sous peine de grosses douleurs abdominales qui le plient en deux

      1. Coucou Christelle. Ho mince pour le sport. Moi ça me soulage au contraire. J’ai de la chance sur ce coup là. Heureusement que les bouillottes sont là pour nous sauver ! Merci pour ton message et bon courage à toi 🙂

    2. Merci pour ton message. 25 ans… pfff il en faut du courage pour supporter ça. Ce régime alimentaire est très efficace en effet mais si comme tu le dis il y a malgré tout des phases Off. (mais plus supportable du coup) Bon courage à toi ! D

      1. On a surtout pas le choix! Franchement c’est parce que j’ai des enfants et un mari sinon je pense que certaines périodes m’auraient poussé à faire une bêtise. Souffrir tous les jours et ne trouver aucune aide du côté médical c’est très difficile à vivre. Maintenant ça ou va mieux, mais j’avoue que parfois je me demande comment je vivrais ça quand j’aurais 70 ou 80 ans surtout avec les malaises. Mais c’est clair que le côté dépressif aide pas, il faut arriver surtout à se détacher et relativiser. Ne pas hésiter à rester coucher…. Les huiles essentielles aident aussi pas mal. Je les prends en application sur le ventre avec massage. Et quand je sens que ça commence à aller mal, je jeûne: je bois du roobios, du bouillon…. j’évite tout ce qui demande du temps pour être digéré.

  4. J’ai l’intestin super sensible aussi, mais étant passée depuis peu sur une alimentation végétarienne/végétalienne, je ne peux me résoudre à bannir certains aliments (en plus ceux que j’aime bien, c’est pas juste). Avec les années j’ai appris à vivre avec la douleur, et les autres désagréments, mais ça bouffe de l’énergie et pèse sur le morale certains jours. J’évite au maximum les médicaments donc massage aux huiles essentielles pour me soulager. Je vais essayer la bouillotte du coup 😉

    1. Coucou Karine, moi aussi je mangeais végétarien mais ça aggravait la situation (les céréales et légumineuses sont pleins de fodmaps malheureusement) Du coup j’ai arrêté. ma santé avant tout… Courage à toi et merci pour ton message. j’espère que la bouillotte va te soulager 😉

  5. Merci pour cet article ! J’ai tout à fait ces symptômes depuis 3 ans maintenant, alternant phases de crise et phases calmes… prochain rendez-vous en avril avec un nouveau gastro pour un nouvel avis ! Merci pour la référence du bouquin ☺️😘

    1. Bonjour Geneviève ! Je suis ravie que cette article puisse t’aider ! Le livre est pleins de bons conseils. J’espère que ça te soulagera. Merci pour ton message !

  6. Ha oui, maintenant je me rend compte que certains de ces aliments peuvent déclencher des crises chez moi. Mais pas tout le temps. Les 3/4 de mes crises commencent si je me laisse avoir faim puis que je mange un repas assez riche (en gras surtout. Les céréales complètes ne me provoquent pas du tout de réaction). J’avoue que je n’ai pas assez souvent des crises pour avoir l’envie de supprimer des aliments de mon alimentation. Je fais attention (car les crises sont douloureuses quand même) mais je me vois pas supprimer totalement les FODMAPS 🙂 J’ai été diagnostiquée il y a environ 6-7 ans. Mais ça a été assez rapide: j’ai expliqué à mon médecin mes crampes intestinales et comment ils arrivaient et elle en a très vite déduit que c’était un SII. Après, je suis encore chanceuse, je n’ai quasiment que les crampes et le ballonnement (mais les crampes me font tellement mal que je m’en fous d’avoir le ventre gonflé ou non à ce niveau^^), de temps en temps de la constipation… (mais dans l’ensemble, c’est souvent 1-2x/mois sur une journée et pas plus pour les crampes. Souvent le soir donc je peux rester allongée tant que je veux) mais quand j’entends que certains ont des périodes de diarrhée et de flatulences, je me sens chanceuse ^^

    1. Moi non plus je n’ai pas supprimé complètement les fodmps. Il y en que je tolère mieux que d’autres. (J’ai gardé le chocolat par exemple haha) Là dessus, chaque colopathe est différent et adapte son alimentation comme il peut 😉 Merci beaucoup pour ton témoignage !!

  7. Coucou Pauline, merci pour cet article très intéressant! 😊 Les probiotoques m’ont bien aidé également. Est ce que tu as une marque de prédilection de probiotiques? De plus, as tu comme on peut être attirer par des aliments riches en FODMAPs (style noix de cajou et amande) alors qu’il ne faudrait pas en manger? 😅 Alalala le corps humain, cette machine infernale! 😆 En toit cas, merci de partager ton expérience sur ce sujet qui concerne pas mal de monde! Belle journée à toi. 😊

    1. Coucou Jennifer ! Merci beaucoup pour ton message ! Pour les probiotiques je prends toujours Maxi-Flore de Synergia. Ils sont très efficace. Et pour répondre à ta deuxième question, j’ai gardé le chocolat même si c’est plein de fodmaps ! Concernant les noix et amandes, je les manges en purée (c’est trop bon) Comme les fibres sont réduites ça passe beaucoup mieux chez moi 😉

  8. Je fais aussi le régime FODMAP depuis 2 ans. Une fois qu’on a bien compris comment ça fonctionne Ça permet d’améliorer la digestion tout en restant gourmande et raisonnable…

    1. Oui exactement, quand on le maitrise bien on cerne les aliments que l’on peut consommer ou non ! Comme toi j’adapte et je mange gourmand 😉 Merci pour ton message !

  9. j’ai ces symptômes depuis 3 mois plus ou moins important selon les périodes, je me suis décidée à aller voir mon médecin et cette semaine le verdict est tombé. je commence tout juste le régime sans fodmaps, j’espère que ça m’aidera!
    merci pour ton article!

    1. Coucou Camille, merci pour ton message. Le régime sans fodmaps va te soulager, c’est certain ! Bon courage 🙂

  10. J avais été aussi déclarée colopathie fonctionnelle. Depuis j ai rencontré un médecin spécialisé en micro nutrition j ai fait une prise de sang poussée et en fait c est surtout un prob de perméabilité intestinale. Compléments alimentaires et suppression de certains aliments et les crises se font rares … le chemin est long mais il y a des solutions

  11. ça fait maintenant 2 ans que j’ai été diagnostiquée colopathe (crises déclenchées par les émotions négatives et le stress). Je ne me plains pas car mes symptômes se sont calmés depuis que j’ai déménagé au calme, et quand je lis certains témoignages de personnes obligées de se mettre en arrêt maladie tant c’est insupportable, je m’estime plutôt chanceuse avec mes quelques ballonnements/spasmes et l’alternance de selles molles et de constipation…
    J’ai mieux que la bouillotte (qui pèse sur le ventre, ce qui n’est pas forcément agréable) : un coussin fourré aux graines de lin et qui se réchauffe au micro-ondes ! Il épouse la forme du ventre contrairement à la bouillotte, et soulage énormément !

    1. Coucou, ho c’est drôle que tu dises car j’ai un de ces coussins fourré aux graines au fond d’un placard. Je ne m’en suis jamais servie, je vais le ressortir !! Merci pour ton message 😀

  12. Bonjour, je suis surprise que vous ne parliez pas de la fatigue intense en période de crise (quasiment non-stop chez moi). Vous n’en avez pas ?

    1. Si. Parce que forcément on dors mal, on mange peu. J’ai passé des mois à dormir nuit et jour. Je m’endormais sur le canapé le soir. Mon mari me réveillait et je me couchais tout de suite et rendormi aussi sec. Là ça va mieux grâce au régime sans Fodmap.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.