JE SUIS COLOPATHE #2 (Journée mondiale de la santé digestive )

Bonjour,

Comment allez-vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale de la santé Digestive ! Il y a un an, je vous partageais dans cet article mon quotidien de colopathe. La colopathie, appelée aussi SII (Syndrôme de l’intestin irritable) ou IBS en anglais (Irritable Bowel Syndrome) est une maladie qui affecte les fonctions du système digestif : des douleurs et des gênes abdominales associées à de la diarrhée et/ou constipation ou à l’alternance des deux troubles et ballonnements.

Lorsque j’ai partagé cet article l’an dernier, une petite voix dans ma tête me disait « C’est quand même super gênant de parler de ça… Est-ce que je vais vraiment publier cet article ?! »

Je l’ai fait. Et j’ai bien fait ! Vous avez été très nombreux et nombreuses à m’écrire pour me remercier, et me dire que vous aussi vous souffriez de la même maladie. Aujourd’hui je voudrais faire un bilan très positif avec un an de recul car énormément de choses ont changé !

1- La colopathie m’a fait découvrir mon nouveau métier de Naturopathe !

À l’époque je souffrais de maux de ventre terribles avec des crises qui duraient plusieurs jours. Aucun médecin ne trouvait de solution. On me disait « C’est dans la tête » « C’est le stress » Les médicaments n’étaient plus efficaces.

Je cherchais une solution sur Youtube lorsque je suis tombée sur la chaine de Coralie Beguin, Naturopathe spécialisée dans les troubles du système digestif.

Je vais la faire courte : elle est devenue ma naturopathe et la naturopathie a mis fin à ma colopathie ! Des mois de souffrance terminés en quelques jours grâce à un programme d’hygiène vitale sur mesure.

J’ai été tellement conquise par la naturopathie que j’ai décidé d’en faire mon métier : depuis juillet 2019, je suis étudiante en naturopathie (je devrais être diplômée au début de l’année 2021)

2-Oui on peut mettre fin à la colopathie !

Il faut être patient et accepter d’avoir une nouvelle hygiène alimentaire à vie mais clairement, le jeu en vaut la chandelle ! Il y a un an, j’étais incapable de manger des lentilles, des pois chiches, des pommes, des brocolis ou encore de manger une salade de crudités sans souffrir de maux de ventre terribles.

Aujourd’hui, en respectant certaines règles, je peux réintégrer ces aliments dans mon quotidien.  Même les aliments dits « riches en fodmap » sont mes amis (à petite dose – mais je n’ai plus d’interdit !) Mon système digestif n’est plus enflammé. Il est bien plus tolérant qu’il y a un an. C’est un tel soulagement !

(Je précise tout de même que si j’abuse sur la consommation de certains aliments ou que je ne respecte pas les règles d’hygiène de vie de la naturopathie, il m’arrive d’être ballonnée, mais c’est devenu rare)

3- Comment j’y suis arrivée ?

En naturopathie, les programmes d’hygiène vitale sont 100% individualisés. Donc ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera pas nécessairement pour vous. C’est à vous de voir avec votre naturopathe. Cependant il y a une règle très importante : à chaque repas, on ne met dans son assiette qu’un seul légume, une seule protéine, un seul féculent (Ex : pomme de terre, courgette, saumon) Moins le corps à d’aliments à digérer, mieux il fait son boulot ! 

Par ailleurs, j’ai vraiment intégré les règles de la base de la naturopathie au coeur de ma vie  : alimentation équilibrée et digeste, activité sportive régulière, bon sommeil, bonne hydratation.

Enfin, j’ai complètement arrêté de grignoter. Le fait de grignoter relance le travail du système digestif, l’épuise et augmente l’inflammation. J’ai fait un gros travail sur moi pour ne plus rien  manger entre les repas. Au début, j’avais beaucoup de mal. Maintenant c’est devenu normal ! Et cela a beaucoup joué dans ma rémission.

4- Mes petits plus de Naturopathe :

En cas de digestion un peu difficile, je mets deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée sur comprimé neutre et je laisse fondre sur la langue. La menthe poivrée est un tonique digestif efficace

Aux changements de saison, pour soutenir mon foi, je fais une cure d’artichaut et radis noir sous forme d’ampoule. L’artichaut renferme des principes actifs capables de moduler la sécrétion des substances digestives et exerce une action protectrice sur le foie. Cela rend l’artichaut idéal en cas de digestion difficile, de ralentissement du transit mais aussi pour préserver le bien-être du foie. Le radis noir quant à lui est l’une des plantes phares de la détoxification hépatique, il contient des actifs soufrés qui permettent de favoriser les processus d’élimination.

Enfin, il m’arrive encore fréquemment de mettre une bouillotte chaude sur mon ventre le soir. Ça fait énormément de bien. Le foi adore la chaleur !

J’espère que ces quelques conseils vous aideront. J’ai vraiment hâte de donner des consultations de naturopathie et de pouvoir vous accompagner ! À bientôt !

5 commentaires sur « JE SUIS COLOPATHE #2 (Journée mondiale de la santé digestive ) »

  1. Bonjour as-tu déjà fait l’hydrothérapie du colon ? Si oui le conseil tu étais quel est ton avis merci

  2. Hello!
    J’ai une colopathie depuis que je suis petite, diagnostiqué à l’adolescence et je ne me suis jamais penchée dessus, vivant avec depuis longtemps. Et c’est très agréable de voir qu’on s’en sort, les gastroenterologues ne donnent aucune piste hormi de moins stresser (c’est plus facile à dire qu’à faire bien sûr 😅).
    En tout cas merci pour cet article, je vais lire le livre et prendre les choses en mains !

    Ps: quand je suis vraiment pas bien, je prends le sirop « pediakid transit », un concentré de fibres, et ca soulage bien 🙏

  3. Coucou Pauline, je suis colopathe depuis plus ou moins 28 ans et suite à un surmenage professionnel mes troubles se sont aggravés et je suis tombée dans une bonne dépression il y a 3 ans.
    Le régime FODMAP m’a clairement aidé à m’en sortir. J’ai bien cru y laisser ma vie.
    Maintenant ça va mieux, même si ces derniers temps j’ai des crises: mon ventre se gonfle, je me sens pas bien une journée ou deux et le lendemain ça va mieux.
    Je sais qu’il faudrait que je reprenne mon alimentation en main car j’ai laissé un peu couler car ça allait mieux mais en ce moment c’est difficile.
    Merci d’en parler car c’est vraiment difficile d’être écouté par les médecins « habituels »

  4. Je viens de découvrir ton blog ! Je soufre de cette pathologie depuis des années maintenant, je commence doucement à désespérer mais je tente de garder espoir ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.