Prépa-marathon : mes trucs « naturo » pour gérer un syndrôme de l’essuie-glace !

Le syndrome de l’essuie-glace, de la bandelette ilio-tibiale ou encore tendinite du tenseur du fascia-lata tout ces mots désignent la même blessure : une vive douleur au genou pendant la course ! J’en souffre de manière chronique depuis 3 ans. J’ai tout fait pour soigner cette pathologie – pas bien grave mais bien handicapante pour tout runner qui se respecte. J’ai fait de la kiné pendant 1 an, de la cryothérapie, des injections de mésothérapie. C’est très efficace sur le coup mais la douleur revient systématiquement au bout de quelques temps.  Je précise également que j’ai des genouillères et des semelles pour la pratique de la course à pied.

Jusqu’à l’été dernier, je souffrais encore très régulièrement du genou sur mes sorties courtes ou longues. La douleur, très vive, se déclenchant au bout de deux ou trois kilomètres.

Au moment où j’écris ces lignes, j’en suis à la sixième semaine de préparation pour le marathon de New-York et je n’ai plus aucune douleur ! J’ai mis en place depuis le mois d’aout une routine anti-TFL absolument radicale. Je la suis méticuleusement chaque jour :

1- SOIGNER LE TERRAIN

C’est à dire : soigner votre alimentation ! Une alimentation acidifiante peu aggraver votre problème. Mangez une cuisine équilibrée, faite maison, riche en fruits et légumes frais. Dites adieu aux produits transformés, blindés de sucre, de sel et de mauvaises graisses. Les produits laitiers sont également toxiques pour l’organisme et l’acidifie. Ils sont donc à consommer avec modération 😉

2- GLACER LE GENOU

Deux fois par jour pendant 20 minutes, je glace mes genoux avec des poches spéciales achetées en pharmacie. Oui c’est un peu contraignant, oui 40 minutes par jour c’est beaucoup. Mais c’est TELLEMENT efficace ! C’est de loin l’astuce qui me sauve le plus. En glaçant les genoux chaque jour, je réduis le risque d’inflammation. Essayez ! C’est radical !

3- LES TISANES

Tous les jours, je bois des tisanes à base de cassis qui favorisent le confort articulaire. Je suis tombée par hasard chez Naturalia sur une infusion de la marque Bio Conseils spéciale articulations. Je me suis dit « Je n’ai rien à perdre » à part 4 euros ! C’est un mélange de cassis, reine des prés, ortie et cannelle. Cette infusion favorise le bon fonctionnement des muscles et des articulations. J’en bois deux tasses par jour. Son goût est délicieux !

Par ailleurs, l’hydratation joue un rôle très important dans la prévention des blessures. Le manque d’eau favorise les tendinites. Le fait de boire cette tisane deux fois par jour m’aide à rester bien hydratée.

4-LES MASSAGES AUX HUILES ESSENTIELLES

Je confectionne moi même une synergie d’huiles essentielles (Lavande, Eucalyptus citronné et Gaulthérie ) que je mélange avec de l’huile d’arnica.  Je me masse les cuisses et les genoux tous les jours avec ! Si vous ne voulez pas vous embêter à confectionner un soin maison, la marque Panacea Pharma propose des soins tout prêts similaires et plus complets. J’en ai dans ma salle de bain. Je les utilisent beaucoup également et ils sont très efficaces !

5- LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES

Sur les conseils de ma naturopathe Coralie Béguin, j’ai fait en intégralité une cure de Lithothamne. Cette petite algue permet de rééquilibrer l’équilibre acido-basique de l’organisme. En luttant contre l’acidité, elle permet d’éviter les brulures d’estomac, les crampes, les raideurs musculaires et les inflammations chroniques. Très efficace si on prend la cure avec régularité !

Je vous promets que si vous suivez tous ces conseils comme il faut, vous pourrez dire adieu à votre vilain syndrôme de l’essui-glace !!

Vous me tenez au courant ?

11 commentaires sur « Prépa-marathon : mes trucs « naturo » pour gérer un syndrôme de l’essuie-glace ! »

  1. Merci pour tous ces conseils ! J’y crois encore pour soigner mon TFL qui m’embête depuis 5 ans maintenant ^^’ Tu soignes les deux genoux (pour les poches de glace) parce que ton TFL est bilatéral ou juste en prévention ?

    1. Coucou ! à une époque j’avais mal aussi au genou droit ^^ donc en prévention, je préfère glacer les deux maintenant ! 😀

  2. Coucou Pauline je te remercie pour cet article 😍bon on a bcp de points communs (colopathie/love de HP /syndrome de l’effet essuie-glace. .même naturo ms là j’avoue je t’ai copiée.) 😂😂… j’adore le cassis (rien que d’en parler je prendrais bien un sirop!ah non oups c’est du sucre ça). Merci pour tes conseils. J’avais fait des ondes de chocs ms ça n’avait rien fait… J’ai remarqué que qd je court sur du vallonné j’ai moins la douleur (certainement du à ma posture qui se modifie sur les montées). Majormouvement a également donné qq tuyaux et on m’avait dit de bien muscler le quadri et le fessiers… Bonne soirée ! !! Merci encore pr tt tes conseils 😍

    1. Coucou Nathalie ! haha ton message me fait rire !! Que de points communs !! Oui moi aussi j’ai moins mal quand je cours sur du vallonné et comme tu le dis je pense que c’est une question de posture ! Moi au contraire le kiné m’a dit que les quadris étaient naturellement musclés par la CAP et donc qu’il fallait plutôt faire du renfo de l’arrière de la cuisse (et des fessiers aussi oui !) ^^

  3. J’ai déjà appliqué quelques conseils que tu m’avais donné sur Instagram, je glace une à 2 fois par jour quand je cours et masse avec un gel anti-inflammatoire 1 à 2 fois par jour quand je cours. Je vais essayer cette huile qui a l’air bien plus naturel que ce que j’ai ! Mais la genouillère que je me suis prise m’a littéralement sauvé aussi ! Tu cours toujours avec une genouillère désormais ?

    1. Coucou ! J’espère que mes conseils t’aident un peu ! Oui je cours TOUJOURS avec deux genouillères conseillées par un medecin de l’INSEP : LES GENOUILLERES EPITACT PHYSIOSTRAP SPORT 😉 Elles sont top

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.